302015juin
Objets quotidiens : Pour que l’utile reste agréable

Objets quotidiens : Pour que l’utile reste agréable

tâches courantes personnes âgéesQuand on a des difficultés à bouger, on s’aperçoit que les objets les plus usuels deviennent sources de problèmes, car ils ont été dessinés pour des personnes dotées de toutes leurs capacités physiques : lorsqu’on doit se pencher pour mettre des chaussettes, se relever d’un fauteuil, ouvrir un bocal…Autant d’obstacles quand les muscles et les articulations n’ont plus toute leur souplesse d’antan.

Se déplacer

Marcher, passer d’une pièce à l’autre, conserver son autonomie sont des premiers soucis. Pour y parvenir, il faut être sûr de le faire en toute sécurité. Les aides matérielles doivent alors non seulement répondre ergonomiquement aux besoins, mais aussi être d’une solidité à toute épreuve.

Accomplir des gestes

Avec l’âge, des gestes banals deviennent plus complexes : se baisser pour ramasser un objet, nouer des lacets, enfiler une paire de chaussettes…les aides sont impératives.

Se laver

Bien sûr, nous avons fait poser un revêtement antidérapant dans notre baignoire, ou notre douche, ainsi que des barres murales d’appui. Au-delà de ces équipements de base, il faut améliorer le confort par des accessoires vraiment utiles.

Se reposer

Un vrai repos permet de détendre la musculature et de dénouer les tensions, sources de douleurs. C’est une condition indispensable à la poursuite d’une bonne autonomie corporelle. Fauteuil, lit, matelas doivent donc être choisis avec soin.

Se nourrir

Simplement parce que l’on a mal aux articulations ou que l’on n’a plus la force musculaire nécessaire, de simples gestes quotidiens peuvent se montrer difficiles à accomplir : ouvrir un bocal, remplir une casserole d’eau, couper des aliments…Or, peu à peu, on peut être tenté de laisser tomber, de se nourrir moins bien, parce que ces actes sont devenus pesants. Pourtant, une bonne alimentation variée est la clé d’une bonne santé. D’où l’importance de veiller à ces petites difficultés et de trouver la parade.




Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *