62015nov
L’enjeu majeur du grand débat sur la dépendance des personnes âgées

L’enjeu majeur du grand débat sur la dépendance des personnes âgées

personne âgée dépendanteOn a une démographie, qui fait que les personnes âgées vont être de plus en plus nombreuses dans notre société, et l’idée force est de les garder le plus longtemps possible en bonne santé. Il faut essayer justement d’éviter au départ la dépendance, et de permettre lorsqu’ils ont atteint cet état de dépendance, malheureusement qui est environ de 4 ans en moyenne. Il faut donc leur permettre de vivre le mieux possible en mettant autour d’eux à la fois une politique sanitaire, sociale et financière, ainsi que pour leur famille.

Les préconisations pour lutter contre la solitude des proches

Les proches sont confrontés à des difficultés qui sont à la fois liées au travail, puisqu’ils sont emmenés à abandonner leurs activités professionnelles pour s’occuper de la personne dépendante. Il y a aussi un sentiment de culpabilité, qu’on retrouve souvent chez eux, qui pensent qu’ils sont obligés ou c’est un devoir pour eux d’accompagner le parent âgé. On remarque donc un vrai mal-être du proche, souvent un membre de la famille. L’idée est donc de lui dégager du temps, avec des aides ou des gardes à domicile ou des gardes de nuit, que la collectivité puisse prendre le relai auprès de ces personnes dépendantes, et donc soulager le travail du proche. Il faut essayer également de voir s’il n’y a pas des tâches, qu’on doit réserver à l’extérieur, qui ne sont pas à assumer par la famille, où on met en difficulté à la fois la personne dépendante et le proche aidant, qui se sont gênés dans certaines de ces tâches. Et pour que ce dernier apporte plutôt à la personne dépendante tout ce qu’il peut apporter sur le plan affectif et sur le plan accompagnement, mais moral. Donc, il faut effectivement qu’il y ait des aides extérieures, plus précisément des relais.




Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *