272015juil
Hensioners : un nouveau traitement contre la solitude pour les séniors

Hensioners : un nouveau traitement contre la solitude pour les séniors

Les experts londoniens ont mis sur place un nouveau projet consistant à lutter contre la solitude, plus précisément contre l’isolement des personnes du troisième âge. Le fameux projet HenPower ou le pouvoir des poules en français, a été lancé pour la première fois, dans la maison de retraite de Notting Hill à Londres par l’association Equal Arts. Le projet consiste à donner des poules aux personnes âgées et de les laisser s’en occuper.

La poule : une meilleure occupation pour les séniors

hensionersDans cette étude, les experts ont montré que même les poules peuvent être une meilleure amie pour les grands-parents. Ceci étant, le Hensioners permet grandement la réduction des dépressions et l’amélioration du bien-être de ces personnes. Or, le fameux projet HenPower ne s’adresse pas seulement aux personnes âgées, mais aussi à toutes les personnes souffrant de démence et d’Alzheimer. Ce type de traitement s’avère également très efficace puisque, d’un côté, les maisons de retraite ayant adopté ce nouveau programme affirment que l’usage de leurs antipsychotiques a diminué. Et de l’autre, les personnes âgées ont leur source d’occupation.

Alzheimer : le compagnon de route des séniors

Plus l’âge avance, plus le cas de l’Alzheimer devin de plus en plus fréquent chez les personnes âgées. Des études ont montré que les épreuves physiques et une bonne compagnie peuvent venir à bout du cas de démence dû à l’Alzheimer. Cette étude consiste à privatiser les efforts physiques, la mobilisation du corps du moins pour un mois entier. Cela permet également de modeler une meilleure physique des séniors. Avec l’association de plusieurs chercheurs, le programme d’exercices physiques a su mettre en avant une meilleure amélioration des fonctions cognitives, particulièrement leur mémoire et leur attention. D’une manière ou d’une autre, ces exercices physiques permettent également la réduction de la dépression, l’anxiété ou l’irritabilité.




Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *