242015juil
Aide à domicile pour les seniors : Comment faire le bon choix ?

Aide à domicile pour les seniors : Comment faire le bon choix ?

aide à domicile« Je veux rester chez moi ». Le souhait de nombreux seniors peut être rendu possible grâce à l’intervention régulière d’une aide à domicile. Reste à trouver la perle rare.

L’aide à domicile assure un accompagnement social des seniors et les assiste pour effectuer les actes ordinaires de la vie. Aucune formation n’est obligatoire pour exercer, même si plusieurs diplômes existent : titre assistant de vie, BEP carrière sanitaire et sociale…La qualification la plus élevée est le diplôme d’État d’auxiliaire de vie sociale(DEAVS), qui remplace le certificat d’aptitude aux fonctions d’aide à domicile (Cafad).

Employeur ou client ?

Trois possibilités s’offrent à nous, selon que nous souhaitons gérer directement un salarié ou que nous préférions déléguer cette tâche à un organisme spécialisé.

  • Nous recrutons et nous sommes l’employeur

Pour dénicher la perle rare, il faut solliciter les voisins, médecin, infirmier…et il ne faut pas hésiter à demander aux candidats leurs diplômes et les coordonnées de leurs anciens employeurs. Le gré à gré est la solution la moins coûteuse : autour de 9 € par heure. Attention cependant aux coûts annexes que nous devrons supporter : durant ses congés, nous devrons employer un remplaçant ou une remplaçante ; si c’est nous qui nous absentons, son salaire restera dû ; si nous souhaitons changer d’aide à domicile, il faudra licencier le ou la salarié(e), et donc lui payer préavis et indemnités.

  • Un mandataire se charge du recrutement et des formalités

Le service mandataire place une aide à domicile chez le particulier qui en est l’employeur, comme dans le gré à gré. La formule est moins contraignante, car le mandataire se charge de trouver le personnel compétent, d’effectuer toutes les formalités et de proposer un remplaçant en cas d’absence pour congés dont le salaire sera à notre charge, en plus du salaire de notre employé(e) habituel(le). Notre rôle se limite à payer le salaire et les frais de gestion du mandataire avec lequel nous aurons signé un contrat de mandat, soit au total de 11 à 12 € de l’heure, hors cotisations patronales. Ce qui revient beaucoup moins cher, à priori, qu’une heure assurée par service prestataire.

  • Être le client d’un prestataire

Le service prestataire emploie des salariés, qu’il met à la disposition des particuliers. Nous ne sommes donc pas employeur ; nous réglons une facture. Plus simple, donc, plus rassurant aussi, et beaucoup plus souple. Si nous nous absentons, nous n’aurons qu’à suspendre la prestation, et nous pourrons changer plus facilement d’intervenant en cas de problème, relationnel par exemple. En plus, si notre aide à domicile est absente, nous bénéficierons, en principe, d’un remplaçant. Ce confort a un coût : de 16 à 18€ environ de l’heure, hors cotisations patronales.




Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *